Tour d’horizon des vélos

De Patrick Tanguay|2022-11-30T04:08:46-05:0012 octobre 2022|Mobilité|

Les vélos peuvent jouer (jouent) un grand rôle dans la décarbonisation de nos villes. Leur caractère abordable et réparable, ainsi que la façon dont ils permettent de se déplacer dans les quartiers de façon plus proche et plus intime, sont tous très en phase avec les valeurs et les recherches autour des Fab Cities. Au lieu de consacrer plusieurs articles à ce sujet, voici un résumé rapide de trois articles récents sur les vélos et la micromobilité.

Des villes fonctionnelles pour les femmes

De Patrick Tanguay|2022-11-18T05:47:09-05:0029 septembre 2022|Villes|

Nous avons déjà écrit sur les villes pour les enfants. Aujourd'hui, dans le même ordre d'idées, le cabinet d'architecture Arup a publié un nouveau rapport intitulé Villes vivantes : Concevoir des villes qui fonctionnent pour les femmes. L'argument de base des deux rapports est à peu près le même : les villes sont conçues pour les hommes blancs qui vont au travail. Il s'agit d'une simplification excessive de ma part, mais elle est largement correcte en tant que point central d'un problème multiple. Si nous concevons, les villes pour un plus large éventail de personnes, un plus grand nombre d'entre elles seront à l'aise, pourront faire un plus grand nombre de choses en toute sécurité dans les villes, et tout le monde en bénéficiera.

Le défi architectural de la réutilisation adaptative

De Patrick Tanguay|2022-11-18T05:47:10-05:0027 septembre 2022|Vidéos|

Voici un duo d'articles à la fois vieille école (une conversation entre blogues) et très actuels, où quelqu'un parle d'un problème futur et quelqu'un d'autre lui rappelle, ainsi qu'à nous, que le problème est en fait déjà présent. Tout d'abord avec Duo Dickinson qui explique les défis à venir nécessitant une réutilisation adaptative, puis avec Lloyd Alter qui montre que ces défis sont déjà bien présents.

  • Food preparation in the JunkFood kitchen

La société en tête

De Patrick Tanguay|2022-11-18T05:28:16-05:0024 septembre 2022|Vidéos|

Parfois, des mots tirés d'une autre langue peuvent apporter un petit changement de perspective utile sur un sujet. Tsundoku, le mot japonais désignant "le phénomène consistant à acquérir des livres mais à les laisser s'empiler chez soi sans les lire" a donné un petit cri de ralliement à ceux d'entre nous qui achètent des livres à droite et à gauche, le "hygge" danois, qui se traduit grossièrement par "l’aptitude du confort" est devenu une tendance de décoration et un style de vie pour de nombreux foyers. Pendant la pandémie, le premier ministre danois Mette Frederiksen a relancé le "samfundssind", un nom composé de "samfund" (société) et "sind" (esprit) pour rassembler les citoyens et les encourager à placer "le bien de la grande société au-dessus de vos intérêts personnels."

Aller en haut de la page