La Fab City propose d’explorer une nouvelle relation entre production et consommation à échelle locale et de reconsidérer les flots d’importation et d’exportation des villes, comme des flots de données; soit l’information, la connaissance, la conception, le code.

L’initiative globale Fab City agit comme infrastructure mondiale et source de connaissances pour la transformation de notre façon de travailler, de vivre, d’interagir et d’évoluer dans les villes. Le mouvement Fab City agit en complémentarité avec le développement durable, l’économie circulaire, la ville participative :

  • Mise sur une approche collaborative pour construire des villes durables, résilientes et productives
  • Met les technologies numériques au service de l’autonomisation du citoyen
  • Produit de nouvelles formes de richesse comme la réparation, l’utilisation des déchets, l’artisanat numérique, l’agriculture urbaine, l’urbanisme temporaire ou la fabrication semi-industrielle à la demande
  • Utilise des stratégies de planification urbaine, d’écologie industrielle, d’innovation ouverte et citoyenne

La Fab City est un projet d’économie régénérative, qui contribue à la transition écologique, l’inclusion sociale, la mobilité durable et l’aménagement du territoire. La ville devient le cadre de développement de nouveaux espaces qui offrent à toutes et tous la capacité d’explorer des modes de production et de consommation innovants.

Vue aérienne FAB CITY

Fab City Full Stack

Un cadre multiscalaire pour les stratégies de production distribuée dans les villes et les régions

Qu’est-ce que c’est ?

Le Fab City Full Stack est un cadre qui aide les villes et les régions à interpréter le défi Fab City et les guide pour le mettre en œuvre dans une approche multiscalaire et écosystémique. Il aide les villes à définir leur propre plan d’action stratégique qui reflète leur communauté locale et leur biorégion.

Atteindre l’objectif de Fab City, à savoir que les villes produisent (presque) tout ce qu’elles consomment, n’est pas une tâche facile. Nous avons abordé ce défi de plusieurs façons pendant des années, et avons finalement découvert que le cumul complet nous permet de rendre nos objectifs opérationnels grâce à une série de strates complémentaires.

En dépliant le cumul en sept couches spécifiques qui se complètent les unes les autres, le cumul complet articule les efforts entre le réseau de villes et de régions et crée des référentiels de connaissances à source ouverte pour progresser vers un nouveau modèle urbain productif. Ce cadre est maintenant utilisé dans le cadre de l’initiative mondiale Fab City comme articulateur des processus d’innovation et de recherche à grande échelle.

Pour plus d’informations : Fab City Handbook

Vue aérienne FAB CITY

Du Fab Lab à la Fab City

Les Fab Labs, laboratoires de fabrication numérique, se présentent comme une composante clé dans la reconfiguration de la production vers une économie régénérative, verte et numérique. Ils constituent un vecteur de mobilisation des communautés et d’innovations à travers les grappes industrielles actuelles et à venir (textile, mode, aérospatiale, aluminium, logistique et transport, sciences de la vie, services financiers, technologies propres, technologies de l’information…).

En 2011, l’Institute for Advanced Architecture of Catalonia (IAAC), le Center for Bits and Atoms du MIT, la Fab Foundation et le Conseil municipal de la ville de Barcelone ont lancé le projet Fab City à l’occasion de l’assemblée générale annuelle du FAB7 (la rencontre annuelle des Fab Labs) à Lima. En 2014, lors du FAB10, le maire de Barcelone a invité ses collègues du monde entier à se joindre à l’engagement de Barcelone : un compte à rebours pour que les villes deviennent autosuffisantes d’ici 2054.

Ce mouvement est issu d’une réflexion collaborative entre des chercheurs, des urbanistes, des designers, des représentants d’organisation et la société civile, des spécialistes de «l’innovation», qui ont tous en commun de vouloir réinventer le fonctionnement des villes afin qu’elles soient plus durables et résilientes.

L’objectif du réseau est de connecter internationalement les villes qui souhaitent atteindre leur propre autosuffisance, des villes localement productives et globalement connectées. Le projet a depuis évolué pour devenir un réseau international de villes engagées dans la même démarche. L’initiative globale Fab City agit ainsi comme infrastructure mondiale et source de connaissances pour la transformation radicale de notre façon de travailler, de vivre et d’évoluer dans les villes.

Depuis 2014, 41 villes et régions se sont jointes à l’initiative globale Fab City et plusieurs actions concrètes ont été réalisées à:

  • Barcelona (Espagne),
  • Boston (USA),
  • Cambridge (USA),
  • Somerville (USA),
  • Shenzhen (Chine),
  • Ekurhuleni (Afrique du Sud),
  • State of Kerala (Inde),
  • Georgia, Amsterdam (Pays-Bas),
  • Toulouse (France),
  • Brest (France),
  • Région Occitanie (France),
  • Paris (France),
  • Thimphu (Bhoutan),
  • Sacramento (USA),
  • Santiago (Chili),
  • Detroit (USA),
  • Belo Horizonte (Brésil),
  • Curitiba (Brésil),
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes (France),
  • Kamakura (Japon),
  • Puebla (Mexique),
  • Velsen (Pays-Bas),
  • Sorocaba (Brésil),
  • Mexico City (Mexique),
  • Séoul (Corée),
  • Zagreb (Croatie),
  • Oakland (USA),
  • Plymouth (Angleterre),
  • Hamburg (Allemagne),
  • Région Yucatàn (Mexique),
  • Rennes (France),
  • São Paolo (Brésil),
  • Recife (Brésil),
  • Région Bas-Saint-Laurent (Canada),
  • Zadar City (Croatie),
  • Valence Romans Agglo (France),
  • LINZ (Autriche),
  • Montréal (Canada),
  • Montpellier (France),
  • Verdeböd (Suède).