La Cabane à expérimenter

C’est une opinion personnelle, mais j’aimes bien l’idée de l’hybridité quand ont parle de réinventé quoi que ce soit, incluant les villes. Mélanger les anciens modèles, trouver de nouvelles combinaisons. L’expérimentation aussi, évidemment, mais c’est déjà une valeur proche des Fab Cities.

La Cabane, un espace créatif familial situé dans le quartier montréalais Rosemont–La Petite-Patrie, et toute récente addition à l’écosystème Montréalais, cadre parfaitement avec ces idées d’expérimentation et d’hybrides.

Autour de moi : un module d’escalade, une glissade, un espace lecture en hauteur, une vaste cuisine adaptée aux enfants, une boule disco, une serre intérieure, des tables dont on peut ajuster la hauteur pour bricoler en famille avec des « kits créatifs » gratuits…

La Cabane, c’est un peu une école nouveau genre, un endroit ou les familles faisant l’école à la maison (et tout le monde les fin de semaines) peuvent se retrouver, partager les apprentissage, et profiter d’installation communes. L’équipe de Christine Renaud et Sophie Duchastel de Montrouge y prône «la citoyenneté engagée, la création et les saines habitudes de vie, qui passent pour nous par le jardinage et la cuisine».

Hybride donc, parce que c’est une école en famille mais aussi en groupe, parce qu’on y apprend, parce que les parents peuvent y laisser leurs enfants mais aussi y télétravailler, parce qu’on y offre des ateliers.

Autour d’elle, une vingtaine d’enfants fabriquent des ojos de dios, des objets typiquement mexicains. C’est que chaque mois, ils s’intéressent à la culture de l’un des leurs. D’ailleurs, un repas communautaire a été préparé pour l’occasion.

Et parce qu’on y trouveras aussi une «station pique-nique qui permettra sous peu aux membres de grignoter et de prendre un verre», et que cet été le stationnement deviendra un jardin, un espace de jeux, et un biergarten!

En voyant cette liste, facile de comprendre que l’expérimentation est au goût du jour pour les entrepreneures, mais c’est aussi le cas pour les enfants qui apprennent par projet, que ce soit un défilé de marionnettes géantes ou un repas thématique. Un beau mélange d’idées et de modèle qu’il sera certainement passionnant de voir évoluer.

Site web de La Cabane.

Image: Alain Roberge, La Presse